TEXT_SIZE

Nunchaku

REGLES D’ARBITRAGE : LE FREE STYLE

 

1 – Dans le cadre DE L’EPREUVE

 

Le Free Style Show est un exercice individuel ayant pour objet la mise en valeur des aspects visuels, techniques et artistiques de la manipulation du Nunchaku.

Un accompagnement musical choisi par le candidat est vivement souhaité.

La prestation est notée par un jury de cinq personnes environ, issues de clubs ou de pays différents. La meilleure et la moins bonne note sont éliminées.

Tous les candidats passent immédiatement les uns après les autres, l’ordre de passage ayant été préalablement tiré au sort, en finale les candidats passent dans l’ordre croissant de la moins bonne note à la meilleur.

 

2 – PRELIMINAIRES AUX CRITERES DE NOTATION :

 

Le Free Style Show est un exercice à vocation artistique, à la différence d’un kata ou de tout autre exercice martial illustrant un combat imaginaire. La recherche du réalisme et de l’efficacité en combat n’est nullement prioritaire. Toutefois il est bon que le candidat conserve un minimum d’esprit martial dans certaines parties de sa prestation ; On distinguera donc les phases de pure manipulation pour « impressionner » l’entourage, d’autres phases comportant plus précisément des impacts sur l’adversaire. Le candidat devra faire en sorte que ces deux aspects soient présents.

 

3 – CRITERES DE NOTATIONS :

 

            Une note sur 20 divisée en trois grande parties bien distinctes est attribuée à chaque prestation.

 

A – Note technique et martial : 9 points

 

-          Sophistication, difficulté des techniques, changements de prises, mouvements originaux, lancé du ou des Nunchakus, manipulations avec deux Nunchakus, etc…

-          Vitesse d’exécution : évaluation de la vitesse maximale, atteinte au cours de la prestation.

-          Maîtrise : contrôle des trajectoires, netteté des récupérations.

-          Aspect martial : puissance, précision, tenue martiale, réalisme des phases de combat.

 

B – Note artistique : 7 points

   

-          Présentation : salut, tenue. Aucune tenue n’est obligatoire, il est cependant souhaitable que celle-ci soit martiale ce qui implique l’absence de tous bijoux, montres, etc…

-          Chorégraphie : évolution dynamique dans l’espace, déplacement sur un maximum de surface.

-          Musique : choix de la musique et variation des rythmes. Synchronisation entre le temps musical et le rythme du Nunchaku et du corps

-          Expression corporelle : harmonie entre le corps et le Nunchaku, souplesse, équilibre, style, etc…

 

C – Grandes difficultés techniques : 4 points

 

Sont appelées ainsi les manipulations très difficiles à réaliser, que peu de candidats peuvent faire. A partir du moment ou au moins trois pratiquants font une même technique dite « très difficile », elle sera donc considérée comme difficulté moyenne.

 

N.B. : Sont considérées comme grandes difficultés toutes les techniques effectuées avec le Nunchaku en action. Exemple : Un salto arrière effectué avant de prendre son Nunchaku n’est pas considéré comme grande difficulté (il sera pris en compte éventuellement dans l’aspect artistique). Par contre si le candidat lance le Nunchaku, effectue un salto arrière puis rattrape son nunchaku, ceci est considéré comme une grande difficulté car le Nunchaku est en mouvement.

 

4 – PENALITES :

 

-          Perte du Nunchaku : un demi-point de pénalité sera attribué à toute perte de Nunchaku.

-          Pénalité Chrono : Temps non-respecté = un demi-point par tranche de cinq secondes (maximum trois points).

 

-          Remarque : En cas de casse d’un Nunchaku pendant un Free Style il y a possibilité de recommencer ce dernier. Toutefois, en cas de pénalités avant la casse, celles-ci seront maintenues pour la nouvelle prestation.